Le Choc

Ce matin on gèle, ce matin il neige. Sans rire, je sors mon chien à mon réveil pour qu’il puisse faire ses besoins et j’étais littéralement sous le choc. Des flocons venaient se déposer dans mes cheveux, le sol était trempé, le vent du nord soufflait… c’est l’hiver qui s’impose bien avant son temps.

Ça me rappelle mon enfance alors que les premiers flocons signifiaient les nombreuses glissades à venir, les bonhommes de neige et les affrontements de balles de neige entre voisins. De bons souvenirs. Aujourd’hui, ces mêmes gouttes d’eau cristallisées me disent qu’il faut sortir la pelle, le balai à neige et le sel… Ce qui rimait avec jouer dans le bon vieux temps, rime maintenant avec responsabilités. Et encore, je ne pouvais plus l’oublier car même si j’avais cessé de regarder la valse qui se donnait à l’extérieur, les réseaux sociaux ne font qu’en parler.

C’est l’effet de la première neige, celle qui fond aussitôt tombée et qui ne colle pas. Celle qui nous fait passer à une autre étape, celle qui donne le goût de déménager un peu plus au sud. Mais bientôt le manteau blanc installé, ces pensées seront lointaines et oubliées, les activités hivernales prendront leur place habituelle et je me sentirai à l’aise dans ce pays qui nous offre quatre belles saisons.

J’ai donc pris cette journée «relaxe» pour travailler sur mes projets et me concentrer sur mon avenir.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s