Suggestions de lecture pour les vacances

J’imagine que vous le saviez déjà, je suis tout récemment revenue de ma première semaine de vacances depuis des lustres. Ouff, que ça fait du bien de se mettre les pieds dans l’eau, les fesses dans le sable et profiter du soleil alors qu’il fait -35 degrés Celsius au Québec! Et puisque c’est le seul moment où je m’accorde du temps pour la lecture, je me suis dit que ça pourrait vous plaire que de partager mes livres de la semaine.

The Dirty Book Club

Et oui, je lis davantage en anglais qu’en français alors pardonnez-moi si je n’ai pas la traduction exacte du livre dans la langue que j’écris. Un livre facile à lire et dont on ne peut se passer sur la plage; The Dirty Book Club est l’histoire de quatre filles qui débutent un club secret de lecture osé, comme le nom l’indique, dont les lectures auront une influence sur l’évolution de leur vie. Celles-ci attendront le moment venu pour léguer ce club à quatre autres demoiselles. L’histoire de ses huit femmes s’entrecroisent et on découvre un peu plus l’intimité que chacune peut se découvrir.

9781451696417-l

Les petites tempêtes

Quand j’ai commencé le livre, j’avais peur de suivre l’histoire de «petites» du secondaire, mais l’histoire avance rapidement au stade adulte de l’héroïne. C’est un roman léger et rafraîchissant qui raconte les périples amoureux d’une femme «comme les autres». Je m’identifiais facilement à elle et j’ai l’impression que toutes les femmes modernes pourraient en faire autant. Je l’ai dévoré en une journée.

Processed with VSCO with dog1 preset

 

Beautiful Disaster

Mon amie, Isabelle, m’a prêté son Kindle afin je dévore mon premier «page turner» de ma vie, car c’est vrai qu’on ne peut s’empêcher de continuer d’en tourner les pages peu importe ce qui se passe autour. La preuve : je ne me suis même pas rendu compte que nous avons attendu notre vol cinq heures au lieu de deux à l’aéroport de Cuba! C’est l’histoire d’une jeune universitaire tourmentée par l’amour, le vrai et le «devrai»* si je peux me permettre. Il arrive 90 000 affaires et ça reste enivrant du début à la fin, toujours avec des surprises et des «ben non»! Je ne veux pas en dire trop, car je suis de celles qui détestent lire le derrière du livre ou regarder les previews d’un film car ça en raconte toujours trop. Je vous le conseille tout simplement!

*Définition de «devrai» : l’amour qu’on DEVRAIT choisir. Le bon, le simple, celui que nos parents approuveraient, ce qui devrait être. Celui qui serait «normal» de choisir.

51k1egcliql._sx320_bo1,204,203,200_

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s